Expliquer la douleur – Et la suite ?

La fin de ce projet collaboratif débouchera sur la sortie de la version française Expliquer la douleur.

Un accomplissement

Avec vous tous qui avez œuvré à la réalisation de ce projet, avec vous qui m'avez soutenue au fil de ces mois, je peux célébrer cet accomplissement.

La traduction avec ses relectures et corrections m'a demandé 190 heures de travail. Le projet collaboratif associé a nécessité 600 heures supplémentaires.

Je suis heureuse que le livre soit en passe de paraître enfin.

Malgré tout, je réalise qu’il n’est pas plus important que tous les moments partagés au cours du chemin.

Je ne crois pas que ce soit dans une quête de réussite, de gloire ni de richesse que l’on trouve son équilibre. Ce qui me motive encore et toujours, c’est le fait d’appréhender les différentes dimensions du vécu douloureux afin de simplifier son abord, et de partager ces compréhensions.

Une révolution en marche

Un livre d'actualité?

Cette traduction d’un livre publié en 2013 est-elle toujours d’actualité ? C'est une question qui m'a été posée.

On peut retourner la question et se demander ce qui ferait qu’aujourd’hui ce livre ne serait plus d’actualité :

  • parce que les informations scientifiques qu’il contiendrait seraient obsolètes ?
  • parce que le message proposé serait largement connu, admis et appliqué dans nos sociétés ?
  • ou parce que ce même message ne concernerait plus grand’ monde tellement il serait connu, répandu, admis et intégré ?
  • parce que les concepts seraient triviaux et ne provoqueraient plus aucune découverte chez les lecteurs ?
  • parce qu’il existerait un contenu encore plus divertissant et pédagogique pour vulgariser ces notions sur la douleur ?

Or c’est tout le contraire !

Et ça n’est pas parce que la première édition date de 2003, que les idées ne sont pas nouvelles pour nombre d’entre nous.

C’est comme de penser, parce qu’Einstein a formulé sa théorie de la relativité en 1905, que plus de 100 ans plus tard tout le monde a admis que le temps était variable…

Enstein avait compris le fait que la réalité, et les phénomènes au niveau de l’univers, se déroulent de façon bien différente de ce que nous percevons avec nos sens. Ainsi le temps n’est ni constant ni immuable. Et d’autre part l’espace-temps est déformable.

Si l'ancienneté d'une vérité assurait sa diffusion sociétale, tout le monde saurait que le temps n’est ni constant ni immuable.

Une vision révolutionnaire

Dans un monde de buzz, d'infos faciles et de solutions miracles, les vérités qui demandent réflexion et travail sur nos propres croyances exigent du temps. Cependant une fois intégrée, cette vision révolutionne notre conception du monde.

Il en est de même pour l’apport de ce livre Expliquer la douleur. Une fois les concepts vraiment intégrés, cela change notre vision de la douleur.

Ainsi ce projet et ce livre nous dépassent tous. Et chacun, à notre niveau, nous pouvons œuvrer à la dissémination de cette révolution dans la vision de la douleur et de sa prise en charge.

Comme toute révolution, celle-ci s'accompagne d'hostilité et d'opposants, pour des raisons qui leur sont propres. C'est le signe de toute idée nouvelle et dérangeante. Alors je remercie aussi tous ceux qui m’ont fermé la porte au nez, peut-être par peur, peut-être par sentiment d’injustice ou autre. Dans tous les cas, ces obstacles m’ont permis à chaque fois de renouveler ma créativité et d’imaginer d’autres façons d’entrer par la fenêtre.

Des horizons nouveaux ?

L'acceptation dans la pratique au quotidien d'une telle vision de la douleur est loin d'être répandue. J'imagine déjà des projets pour continuer à faire bouger les lignes.

Sans être dans un domaine totalement nouveau, je vais cependant me concentrer sur un projet dédié spécifiquement aux personnes qui sont entravées par la douleur persistante.

Vous souhaitez être informé-e de mes prochains projets, inscrivez-vous pour suivre les lancements ABC Douleur via la newsletter !

Série d'articles sur le livre Explain Pain - Expliquer la douleur ainsi que sur le projet de traduction :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *