formation douleur

Expliquer la douleur – impact du projet collaboratif

Depuis le début de ce projet collaboratif, ma vision est de faire vivre une expérience aux participants. Un projet collaboratif riche Ce livre Explain Pain – Expliquer la douleur a touché et a donné envie à plusieurs de le partager. Au début du projet collaboratif, je pensais partager l’aventure avec ceux qui avaient déjà ressenti cet enthousiasme de partage et de transmission. Cependant, en laissant la porte ouverte à toute personne qui voulait vivre une aventure collaborative autour du thème de la douleur, ce projet s’est enrichi au fil du temps. Il dépasse clairement ce que j’avais initialement envisagé, et c’est pour le mieux. Ainsi les participants à ce projet collaboratif sont bien plus nombreux que dans ma vision initiale et de profils très variés. C’est très stimulant ! Enrichissements mutuels Je reste (de formation et de posture) très cartésienne. Ainsi pour chaque tâche, les consignes sont claires. Mon objectif est que chacun y trouve un […]
Lire la suite de l'article

L’expérience vs la théorie ?

Réflexion sur la notion d’expérience dans le cadre clinique. Souvent, j’entends une opposition franche entre les pratiques basées sur les preuves scientifiques, d’une part, et les compétences acquises au fil de l’expérience d’autre part. Souvent, je perçois comme un fossé entre des générations qui portent aux nues le moindre article publié, face à d’autres qui engrangent des pratiques qui ont fait leurs preuves en clinique. Et s’il existait un juste milieu ? Quelle est la place de l’expérience ? Comment faire pour acquérir plus rapidement de l’expérience ? Qu’est-ce que l’expérience ? L’expérience ne peut pas se limiter à une accumulation d’années d’ancienneté. Pour avoir bossé en entreprise, je sais combien ce critère d’années d’expérience peut être délétère quand il est le seul permettant d’obtenir de l’avancement. L’expérience est pour moi plutôt un apprentissage cumulatif. Cet apprentissage comprend différents pans : celui de l’accroissement de dextérité dans les gestes techniques, celui de l’intégration des déroulés et enchaînements de gestes, postures […]
Lire la suite de l'article

La douleur c’est être comme un arbre

Les personnes douloureuses vivent parfois des situations de survie comparables à ce que vivent les arbres. Que feriez-vous si vous étiez coincé sur un territoire limité, exposé à la violence des éléments sans protection ni fuite possible, n’ayant d’autres ressources pour vous nourrir que ce qui se trouve sur place, incapable d’aller chercher ailleurs ? Une mission qui semble impossible ! C’est pourtant ainsi que certaines créatures terrestres vivent depuis près de 400 millions d’années. Voici l’introduction du documentaire Le Génie des Arbres d’Emmanuelle Nobécourt, qui a inspiré ma réflexion et cet article autour de l’analogie avec les personnes douloureuses. Ce documentaire décrit les capacités d’adaptation des arbres et leurs stratégies face à tous les climats et face aux situations les plus hostiles. Les arbres sont capables à un endroit donné de faire avec ce qui est disponible à cet endroit-là. Bruno Moulia, agronome physicien biomécanicien, directeur de recherche à l’INRAE, enclin à transmettre son émerveillement […]
Lire la suite de l'article

Soignants, arrêtez de vouloir aider, soyez joyeux !

Parfois en tant que soignant, on se sent investi d’une mission de devoir aider tous ceux qui nous consultent. Mais faut-il uniquement vouloir aider ? Est-ce le moteur le plus épanouissant pour un professionnel de santé ? Dans ce billet, je vous partage une réflexion personnelle. Elle a mûri au fil du temps et qui me permet aujourd’hui d’être plus sereine dans mes prises en charge. Les moteurs à vouloir aider en tant que soignant Parfois, c’est justement une envie initiale de vouloir aider l’autre qui nous a fait devenir soignant. Dans d’autres cas, la formation et la pratique nous ont amené-e à découvrir que l’on pouvait aider. Ces prises en charge valorisantes nous ont rendus « addict » à vouloir que toutes aboutissent au même résultat. Parfois même, jusqu’à ce que notre positionnement d’aidant devienne notre justification à nous lever le matin. Or il faut arrêter de vouloir aider ! Aider à tout prix ? Ce positionnement […]
Lire la suite de l'article

La douleur c’est comme un feu électrique

Faut-il toujours foncer tête baissée à vouloir l’éteindre rapidement avec tout et n’importe quoi ? De même, parfois face à la douleur, ça vaut le coup de prendre son temps. Faire un bon bilan, comprendre, avant de vouloir « éteindre le feu » permet ainsi d’optimiser l’approche. Avantages à prendre le temps Ne pas foncer tête baissée dans le problème permet de l’analyser. Guaton Computadora GIF from Guaton GIFs Solution rapide. Mais vraiment efficace ? Il serait par exemple intéressant d’explorer quelques éléments. Identifier les causes probables Les causes probables pourraient consister en des origines biologiques et tissulaires peut-être, mais aussi des potentiels impacts de facteurs psychosociaux. En tant que personne douloureuse, on n’a pas toujours pris conscience des facteurs déclenchants. Et cette étape d’identification peut prendre du temps. Avoir identifié des facteurs et des mécanismes de déclenchement n’est pas la seule approche en bilan. Cependant cette approche mécanistique est souvent la plus répandue au sein des professions de soin. […]
Lire la suite de l'article

Stades de développement professionnel

A quel stade de développement professionnel, de croissance, en êtes-vous ? Notre positionnement et notre développement professionnel (et personnel aussi d’ailleurs) pourraient être comparés aux différentes phases de vie. Explorez l’analogie, et voyez à quel stade vous pensez être ! La conception Rien n’est vraiment défini, on ne sait pas où on va, ni où on veut aller. Les choses se font parce qu’on est dans le mouvement. On construit inconsciemment des bases en emmagasinant petit à petit des éléments d’information, de connaissances, de compétences. Souvent on en est aux premiers stades d’un projet, d’une connaissance, d’une compréhension. On entre dans un cadre imposé par d’autres, parce que c’est un chemin déjà tracé, parfois même obligé. Cette acceptation, voire passivité, est nécessaire pour laisser les autres, les événements, nous faire découvrir de nouvelles notions, que l’on n’aurait pas imaginées ou trouvées tout seul. Cependant parfois on peut se complaire dans cette passivité et tout attendre des autres, […]
Lire la suite de l'article

Expliquer la douleur – ils parlent du projet

Ce projet collaboratif autour de la traduction du livre Explain pain – Expliquer la douleur © NOI a suscité dès son lancement un réel engouement. Cet élan est fortement influencé par l’impact que le livre dans sa version anglaise a déjà eu sur les cliniciens, les particuliers, les chercheurs et les formateurs impliqués dans le domaine de la douleur. Depuis sa première édition en 2003, ce livre Explain pain a contribué à l’évolution (voire la révolution) dans nos abords de la douleur. Ainsi ce projet collaboratif pour aboutir à la version francophone du livre Explain Pain – Expliquer la douleur est encouragé par de nombreuses personnes, au-delà des quelques 360 participants engagés dans les tâches collaboratives : des personnes reconnues pour leur implication dans la prise en charge de la douleur (ex : élaboration de recommandations professionnelles, représentants de sociétés professionnelles, représentants d’associations de patients, représentants scientifiques et académiques), des médias et réseaux ci-dessous qui parlent […]
Lire la suite de l'article

L’éducation thérapeutique c’est comme l’amour

On peut considérer que l’amour n’est pas un état d’être mais plutôt une résultante d’actions. Pour l’éducation thérapeutique, c’est la même chose. L’amour est comme un sentiment secondaire On considère parfois l’amour comme quelque chose d’automatique. Ainsi, on se place passivement à vivre ce sentiment involontaire. Or, tous ceux qui ont vécu une histoire d’amour assez longue en couple, ou tous ceux qui ont des enfants ou des proches qu’ils aiment, savent bien que l’amour n’est pas à nous tomber brutalement dessus une fois pour toutes ! Une discussion avec un ami indien m’a fait réaliser que notre conception occidentale de l’amour nous a peut-être induits en erreur. Dans un mariage arrangé, l’amour se construit petit à petit parce que la personne est gentille, nous plait, que nous construisons ensemble… Ainsi l’amour peut être volontaire, peut se programmer. Certains décrivent ainsi différentes actions constitutives de l’état d’amour et engendrant ce sentiment d’amour : le mots gentils, compliments […]
Lire la suite de l'article

Expliquer la douleur – A qui s’adresse ce livre ?

Ce livre Explain pain – Expliquer la douleur © NOI a lancé une révolution dans l’approche de la douleur depuis maintenant plus de 15 ans, par un contenu scientifiquement étayé mais vulgarisé pour le rendre accessible à tous. Les différents publics Ainsi les personnes douloureuses comprendront mieux comment fonctionne leur douleur. Avoir une vision exacte des mécanismes leur permettra de (re)devenir acteurs face à la douleur, de mieux adapter leurs choix et leurs comportements. Elles seront à même de se lancer dans un chemin de récupération scientifiquement validé. On apprend à redevenir actif face à la douleur. Cela passe par des exercices physiques ou de relaxation, mais aussi par une meilleure compréhension. Apprendre sur les processus de la douleur, sur les médicaments, sur les pensées et les émotions permet d’agir différemment. Comprendre par quels outils et techniques modifier les réactions de notre système nerveux est aussi essentiel. Retour d’une patiente en rééducation pluridisciplinaire Par ailleurs les accompagnants […]
Lire la suite de l'article

La douleur c’est comme apprendre l’anglais

Peut-on apprendre à parler anglais sans parler ? Et face à la douleur, suffit-il de connaître la théorie ? Cette analogie est l’occasion d’une réflexion sur la finalité de l’apport d’informations et de conceptions nouvelles en thérapie. La transmission d’information n’est qu’une étape. La douleur comme apprendre à parler anglais Je parcourais le site d’une amie canadienne qui a monté son école d’anglais au Japon. Le texte d’introduction est parlant 😉 En traduction, ça donne en partie : Par exemple, dans le cas de la conduite d’une voiture, il est difficile de conduire même si vous étudiez la réglementation et les manières de conduire à l’aide de textes et que vous les comprenez dans votre tête. Vous ne pouvez pas conduire à moins de vous entraîner avec un volant et de vous en souvenir avec votre corps. J’aime beaucoup son analogie : pour conduire réellement, vous ne pouvez pas en rester au stade du pilote-papier (qui n’a fait […]
Lire la suite de l'article