formation douleur

Le cycliste et le géant

Ce récit s’adresse à tous, même s’il s’agit ici d’un jeune cycliste, il fonctionne aussi avec un enfant ou une personne plus âgée. Finalement, tout le monde a déjà fait du vélo ! La douleur est quelque chose de formidable quand on s’y intéresse, notre corps est capable de prouesses magnifiques qui peuvent nous surprendre. Cette histoire est faite pour comprendre que la douleur dépend du contexte. Cette histoire parle de vélo, plus précisément d’un jeune cycliste, assez doué pour le vélo mais qui n’avait jamais fait de grands exploits. Un jour, pour séduire une jeune femme, ce cycliste a raconté pouvoir gravir tous les plus grands cols. Ni une, ni deux, la jeune femme lui demanda de gravir le géant de Provence, le Mont Ventoux. Le jeune cycliste n’avait jamais gravi un seul col et de nombreuses fois en s’entrainant il avait abandonné à cause de douleurs dans les jambes. La date de l’ascension […]
Lire la suite de l'article

Stop à l’errance du diagnostic pour limiter l’errance thérapeutique

Des lumbagos chroniques m’amènent à une intervention chirurgicale début 1999, une arthrodèse. Celle-ci donne des résultats spectaculaires mais en février 2001, des douleurs sont apparues assez violemment. Après presque deux années d’alitement, d’examens divers, d’ablation du matériel de l’arthrodèse, de traitements médicamenteux et orthopédiques, le verdict tombe : il n’y a pas de solution envisageable pour une guérison. Il apparaît que la stimulation transcutanée me donne quelques pas d’autonomie. En juillet 2003, je suis implantée d’un neuro-stimulateur. De quelques pas, je marche sur plusieurs mètres et je peux rester assise dans mon fauteuil roulant deux heures par jour. L’amélioration est considérable mais la durée est courte puisque pendant l’été 2004 le matériel ne fonctionne plus, la durée de vie a expiré. A cette époque un seul matériel est au cahier des charges de la CPAM Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Il a été demandé l’accord au médecin conseil pour un matériel plus adapté à ma situation […]
Lire la suite de l'article

Pour une meilleure compréhension mutuelle

Auteur : Nathalie Ridel, Aide aux Patients (Éducation thérapeutique et droit de la santé) Visuel de ElisaRiva Cette création a émergée lors du projet collaboratif autour de la traduction du livre Explain Pain – Expliquer la douleur. Venez découvrir d’autres créations ici !
Lire la suite de l'article

Pour un quotidien amélioré

Auteur : Nathalie Ridel, Aide aux Patients (Éducation thérapeutique et droit de la santé) Visuel Max Pixel Cette création a émergée lors du projet collaboratif autour de la traduction du livre Explain Pain – Expliquer la douleur. Venez découvrir d’autres créations ici !
Lire la suite de l'article

Série « Moi et ma douleur »

L’objectif de cette catégorie est de proposer des vécus et des retours d’expérience pour aider à la compréhension mutuelle entre personnes touchées de douleur et leurs proches ou leurs soignants. La douleur ne se voit pas. De nombreuses personnes se retrouvent dans une errance médicale. Et parfois les relations avec l’entourage, proche ou à l’extérieur, peuvent être une difficulté supplémentaire. Dans cette rubrique, l’idée n’est pas de faire un étalage de toutes les pathologies douloureuses pouvant exister. Ces articles n’ont pas non plus pour but d’étaler plainte et apitoiement. Non, l’idée de ces partages est de mettre en avant les obstacles mais aussi les solutions trouvées, de souligner les astuces et les débrouilles au quotidien de tous les héros qui nous entourent, de se laisser inspirer par ces vécus exceptionnels. Je ne peux que souhaiter par conséquent que vous, en tant que personne douloureuse vous trouviez une façon de vous faire entendre ! en tant que […]
Lire la suite de l'article

Vous êtes moins susceptible que n’importe qui de vous blesser

Si vous avez de la douleur depuis un certain temps maintenant, et que vous avez lu ce livre Expliquer la douleur, vous comprenez maintenant que la quantité de douleur que vous ressentez ne reflète pas la quantité de blessure que vous avez. Et que chaque douleur nouvelle ne signifie pas l’apparition d’une nouvelle blessure ou la promesse d’une blessure future. Elles sont plus le reflet d’un système d’alarme qui s’est sensibilisé et qui est devenu surprotecteur. Surprotecteur, cela signifie peut-être que votre alarme sonne dans de nombreux instants de votre vie, peut-être constamment, et qu’à la longue cela peut devenir insupportable, déprimant. Surprotecteur, cela signifie peut-être que votre système d’alarme vous laisse moins de place pour faire les activités que vous aimez, qui sont utiles ou qui sont importantes pour vous. Cependant il y a une chose que vous devez savoir : Surprotecteur, cela signifie que vous êtes en sécurité. Votre système d’alarme vous protège […]
Lire la suite de l'article

La perception de la douleur dépend du contexte

Nous avons tous connu les deux situations suivantes : découvrir un bleu sans en connaître la cause 🔨 (alors qu’habituellement on se souvient bien des fois où on se cogne 😭 , souvenez-vous le coin de la table l’autre jour…) une douleur vive et fugace 😱 , sans lien avec la situation. Alors qu’on est calme et en train de lire, on ressent brusquement une douleur qui disparaît aussi vite qu’elle est apparue. Imaginez : vous êtes en train de lire un thriller épouvantable, l’ambiance est pesante au possible et vous sentez bien que le protagoniste principal va mal finir ⚠ 😵 . Là bizarrement vous ressentez une douleur qui vous oblige à vous déconcentrer du livre, et finalement elle disparaît à l’instant où vous constatez que vous êtes en sécurité. Alors que se passe-t-il avec la douleur ? 🤔 Dans la première situation nous sommes accaparés par une activité certainement plaisante etqui fait que […]
Lire la suite de l'article

Dans la douleur…

Souffrir en silence. Douleurs intenses. Sans détente. Gêne permanente. Le sourire cache les larmes. Tenir le coup même si parfois, la douleur s’intensifie horriblement. À ce moment, on retient les larmes, mais par moment on craque. Mais le courage est là, la force aussi. Au quotidien, même si c’est plus dur par moment. On fait avec, sans se plaindre. On continue avec la force, le courage, le sourire. Auteur : Jennifer Mounaboro Cette création a émergée lors du projet collaboratif autour de la traduction du livre Explain Pain – Expliquer la douleur. Venez découvrir d’autres créations ici !
Lire la suite de l'article

Créations originales autour du projet de traduction Expliquer la douleur – Explain pain

La phase de création a été l’opportunité de sortir des rails établis, imposés par le travail préalable de traduction de la version australienne du livre Expliquer la douleur – Explain pain. La phase de traduction a parfois pu s’apparenter à de l’interprétation, mais on était loin de la traduction libre de « Je te donne » 😉 Pour cette phase de création d’histoires, de métaphores, de contenus de transmission, les auteurs ont laissé leur créativité s’exprimer. Les créations (en cours de publication) Ils sont quelques intrépides à s’être lancés dans cette création. Voici les contenus créés et les liens vers les articles correspondants : Titre Auteur Concept illustré Public ciblé Dans la douleur Jennifer Mounaboro Expérience de la douleur Tous public La perception de la douleur dépend du contexte Vincent Queuille La douleur dépend du contexte Personnes vivant la douleur Vous êtes moins susceptible que n’importe qui de vous blesser Nicolas Adenis Notre système d’alarme peut devenir […]
Lire la suite de l'article

Le mythe de la neurophysiologie de la douleur

Le terme des neurosciences est très à la mode. Nous entendons beaucoup parler d’éducation thérapeutique. Je vous partage ici quelques réflexions sur l’éducation à la neurophysiologie de la douleur. Qu’est-ce que la neurophysiologie de la douleur ? Parfois appelée neurobiologie de la douleur ou encore neurosciences de la douleur, elle est souvent associée au terme d’éducation. En bref, la neurophysiologie de la douleur correspond aux différents mécanismes constituant l’expérience douloureuse. On parle ainsi d’éducation à la neurophysiologie de la douleur lorsque l’objectif est de transmettre ces concepts et de faire comprendre les mécanismes de la douleur. Pourquoi voudrait-on éduquer à la neurophysiologie de la douleur ? Les études ont montré que le fait d’éduquer aux mécanismes physiologiques et psychologiques constituant l’expérience douloureuse permettait aux patients de concevoir différemment leur douleur. Auparavant les cliniciens pouvaient expliquer les troubles biomécaniques ou pathologiques présents. Cependant cela peut impacter négativement la douleur et les incapacités en provoquant appréhension du mouvement, peur […]
Lire la suite de l'article